Commander la revue
Bouts du monde n°4315 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage France

Pendant les cinquante-cinq jours de confinement, Jean-Michel Delage a photographié son village, La Bohalle, construit sur la levée de la Loire, près d’Angers, sans jamais s’éloigner de plus d’un kilomètre de son domicile.

– EXTRAIT – 

C’est un village français. La Bohalle. Cette petite bourgade d’environ 1 200 âmes est en bord de Loire et on n’y trouve aucun commerce. Je me suis installé ici à l’été 2018 un peu par hasard. D’ailleurs, en deux ans, je n’y ai pas rencontré grand monde. Ni fréquenté beaucoup les routes et les chemins. Certainement que je n’ai pas déployé beaucoup d’efforts. Mais comme je ne suis pas fan des sociétés de boule de fort (il y en a trois ici), que je n’ai pas d’enfant en âge de fréquenter l’une ou l’autre des écoles primaires (l’une laïque, l’autre catholique), qu’il n’y a pas un bistro… eh bien, je me suis fait à l’idée que dans ce village, il n’y avait guère d’occasions de rencontrer les habitants.

Ce village sans histoires (mais, a priori avec une Histoire qui fait qu’il n’y a plus de commerces, de cafés mais tout de même une église, des chapelles…) est pourtant devenu mon centre d’intérêt au printemps 2020. Photographe, je reconnais qu’avant cette date, je n’avais guère photographié mon propre village. Peut-être quelques images de montgolfières frôlant les toits en ardoises, ou les plantations de chanvre (celui utilisé dans la fabrication de vêtements ou comme matériau d’isolation… ce n’est pas vraiment la Jamaïque ici !). Quand a été décidé le confinement, quelques jours après l’élection d’un nouveau maire, j’avais le choix entre ne rien faire (mais j’avais pas mal d’idées pour remplir ce rien !) ou bien trouver des reportages sur le sujet qui préoccupait la planète entière : ce virus couronné qui, soudain, nous empêchait de vivre normalement. (…) Quoi de plus évident que de m’intéresser à mon village. C’est ainsi que j’ai commencé cette série photographique dès le lendemain.

Autres carnets de Jean-Michel Delage

vulputate, velit, elit. quis diam ante. consequat.