Carnettiste - Emmanuel Michel - Cuba - Bouts du monde
Carnet de voyage - Cuba

A Cuba, du rhum pour les braves

Carnet de voyage. La musique, les vieilles bagnoles américaines, les façades colorées et décrépies, les cigares… Emmanuel Michel n’avait pas l’intention d’échapper aux clichés. Mais il n’y a pas que Buena Vista Social Club dans la vie. Un peu à l’écart de La Havane, galopent des vaqueros qui font résonner dans l’imagination du peintre l’harmonica d’un western spaghetti.

– EXTRAIT – 

J’ai atterri. Il est 3h30 du matin heure française, j’ai passé la journée dans l’avion et ne résiste pas à l’appel de La Havane.

Après avoir traversé des quartiers sombres éclairés par les seuls faisceaux de lumières passant par les portes entrouvertes j’arrive dans le centre ville « restauré ». Je finis par débarquer face à la cathédrale.

Digne et fripée, elle trône sur sa place. Elle transpire un passé flamboyant. Des groupes de musiciens pour touristes cadencent l’air…Un Cohiba s’invite à ma table, je l’accompagne d’un Daiquiri, Cuba cherche à me séduire…

L’île est un joyau sali qui dégage une esthétique folle. Les cubains rayonnent d’une désillusion heureuse.

Les écailles des murs sont comme des strates d’optimisme colorées qui font flamboyer les façades. L’embargo a, comme un couperet, isolé et figé net l’île dans les années soixante.

L’isolement du pays impose la débrouille et tout est bon. La récupération, le cumul de petits boulots, les trafics en tous genres, la vente de trois légumes, son corps… Chacun fait avec ce qu’il a, avec ce qu’il peut.

© Carnet de voyage d’Emmanuel Michel à découvrir dans Numéro 18

à découvrir aussi

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le chant d’un monde

par Christelle Guénot

Carnet de voyage Cuba. Depuis 2003, les souvenirs de Cuba n’ont jamais quitté Christelle Guénot qui n’a rien oublié de la musique d’une île, nimbée d’une odeur de tabac et de moleskine, de vanille et de rhum. C’est là elle a appris qu’elle était enceinte de Zoé. – EXTRAIT – Je venais de me marier,…

carnet photographie à Cuba - Marc Déotte, récit de voyage - Bouts du monde

Les volutes de Havanes

par Philippe Bessoles

Un lien charnel relie Philippe Bessoles à Cuba. C’est d’ici que viennent ses ancêtres. Parti à la recherche de ses origines, il s’est assis au bar du Floridita à La Havane, à deux doigts d’entamer la conversation avec Ernest Hemignway, dont la silhouette est pétrifiée au bout du comptoir. Comme toute une île qui s’est…