Commander la revue
Bouts du monde n°2615 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage Belgique

L’odeur des baraques à frites s’en est allée, les cris des enfants aussi. Sur la côte belge, le vent a balayé les couleurs de l’été. Ne sont restés que ces bâtiments, massifs et peu fantaisistes, qui ont tant plu à Camille Kerzerho.

Dès que les premiers froids se font sentir, les vacanciers plient bagages et une ambiance nostalgique, presque mélancolique, envahit ses infrastructures estivales, en suspension dans le temps, en attente des prochains arrivants.

Je reste seule, face à une cabine de plage aux volets désespérément clos, un banc vide, des palmiers défraîchis, une baraque à frites scellée et une aire de jeux désertée. Nulle trace de présence humaine.

Des souvenirs d’enfance fugaces, comme ce moulin à vent qui ne cessait de tourner, pourraient être la genèse de mes photographies aux teintes délavées. J’ai connu la douceur du vent du nord qui vous caresse le visage, juste après la folle tempête de sable qui venait de vous fouetter.

© Carnet de voyage de Camille Kerzerho à découvrir dans Bouts du monde n°26