Laurence Labat - Kenya - Bouts du monde
Carnet de voyage au Kenya

Le jour où j’ai vu des éléphants parler

Laurence Labat est dessinatrice, mais au téléphone, c’est d’une photographie dont elle nous parle. La savane, une horde d’éléphants en mouvement et la silhouette du Kilimandjaro : le tableau est parfait. Mais elle a vu bien plus que ça.

– EXTRAIT –

Je garde en mémoire cette famille d’éléphants sur le point de traverser la piste de terre rouge que nous empruntions. Nous avons fait halte, pour avoir le plaisir de les voir traverser juste devant nous. La famille est devancée par une jeune femelle, immédiatement suivie par deux tout jeunes éléphants de quelques mois et d’autres femelles d’âges variés. Elle stoppa net devant la piste et tout le troupeau s’arrêta immédiatement.

Nous restons silencieux, immobiles, attendant leur réaction. Elle nous regarde fixement et nous comprenons que nous sommes trop près à son goût. Elle se retourne et se dirige vers la matriarche. Nous les voyons échanger entre elles puis soudain nous sentons qu’une décision a été prise. Le troupeau se reforme et les deux petits éléphants sont placés au milieu du troupeau, entre les pattes des adultes et ils traversent maintenant sereinement. Ils nous laissent attendris et fascinés par ce que nous avons vu. Maintenant, je peux dire que j’ai vu des éléphants parler.

Carnet de voyage de Laurence Labat à découvrir dans Bouts du monde 46

à découvrir aussi

Félic Leclerc - Guyane - Bouts du monde

Océan vert

par Félix Leclerc

Le paradis de Félix Leclerc ne se niche pas sur les bords d’un lagon. Son truc à lui, ce sont plutôt les arbres géants, le vacarme enthousiasmant de la biodiversité et les longues marches dans la moiteur de la forêt amazonienne. Décollage immédiat. – EXTRAIT – Saül, ce nom étrange, attise la curiosité. Il a…

Laurent Van Parys - Mora Mora - Bouts du monde copie

Doucement, doucement

par Laurent Van Parys

Mora Mora, comme on dit à Madagascar. Sur le capot brûlant du Tata plein comme un œuf qui traverse la grande île plusieurs jours durant, Laurent Van Parys regarde défiler le paysage. Entre Fort Dauphin et Tuléar, il se laisse apprivoiser par l’incertitude et écoute les histoires qu’on lui conte en route. EXTRAIT : On…