jean-baptiste pouchain - auteur - bouts du monde

Jean-Baptiste Pouchain

Auteur publié dans Numéro 18

Ma vie commence à 19 ans, quand je décide de partir au Costa-Rica en solitaire. J’étudie alors le cinéma à Paris, sans grand enthousiasme. Ce voyage provoque en moi une petite révolution. Je fais le grand saut à 21 ans, en partant seul à la découverte du monde. Je ne prends pas l’avion: il gâche le sens du voyage en l’étiquettant “destination”. Cent ans de solitude de Marquez est mon compagnon. Je quitte la France sur un Ferry, les yeux collés à l’horizon, pour ne revenir que trois ans plus tard. Pendant ce temps, en Syrie, je tombe amoureux de l’appel à la prière du muezzin, et pars sans savoir que le pays explosera bientôt. Je termine au poste de police en Jordanie: j’ai essayé de rentrer dans Pétra en escaladant la montagne et en dormant dans une grotte, mais un bédouin m’a trahi pour un backchiche. En Oman, je passe trois semaines à arpenter les ports dans l’espoir de faire du cargo-stop, jusqu’à ce que le capitaine du yacht du Sultan, qui m’a invité dans sa “flagstaff house”, me conseille d’acheter un billet d’avion. Je ne passe pas loin du viol en Inde, et un temple bouddhiste au Népal héberge ma première crise de voyage. L’Asie du Sud-Est apporte la consolation: je traverse la Thaïlande et le Laos à vélo, et arpente à pieds la nature sauvage d’Indonésie. En Australie, un tracteur de quatre tonnes me roule dessus dans un champs de mangues. Mon corps survit mais mon mental commence à sombrer. Le volontariat de nature me sauve: je travaille avec des orang-outans à Sumatra, des éléphants au Sri-Lanka, des tortues caouannes en Grèce, avant de comprendre que c’est en France que je dois retourner pour coucher le récit de toutes ces aventures. Je termine actuellement l’écriture de mon livre de voyage, et publie pour le magazine Terre Sauvage.