Julie
Vendé

Julie Vendé aime le piano, le bruit des cigales, la tarte à la rhubarbe, Paris au mois d’août, Marguerite Duras, l’odeur du café mais plus que tout, s’échapper.
Armée d’un Nikon FE et d’un stylo, elle pose sur le monde un regard émerveillé.