Commander la revue
Bouts du monde n°1715 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage Argentine

Carnet de voyage. De son propre aveu, il n’y a pas beaucoup à voir à Paso Sosa, petit hameau coincé entre deux rivières au nord de l’Argentine. Flora Beillouin a passé quelques jours dans la petite école, seul lieu de ralliement d’une communauté indienne sous la coupe d’autorités locales blanches et clientélistes.

– EXTRAIT –

Ce n’est pas un hasard si la région où se trouve Paso Sosa se nomme « L’impéné- trable ». A cheval sur le nord de l’Argentine et le sud du Paraguay, c’est l’une des zones les plus austères du grand Chaco. Pas grand-chose à boire, pas grand-chose à voir. Pour se rendre dans ce hameau où vit l’une des plus anciennes communautés Qom, mieux vaut miser sur la dé- brouille. En réalité, celle-ci se borne à deux op- tions : attendre quelques heures le pouce levé ou mettre la main sur l’un des rares taxis privés qui font la navette depuis Rio Bermejito, le village le plus proche, situé à une heure de route.

Après ça, plus rien. Plus de « Loterias chaque- nas » aux murs enduits de couleurs chaudes. Plus de restaurants où déguster un plat du jour à faire rougir une brasserie parisienne, les coudes bien au frais sur la toile cirée. Plus de saison- niers espérant, en fumant sur les bancs élimés d’un terminal, l’hypothétique venue du bus qui les mènera vers un nouveau champ à faucher. Plus de champs non plus, d’ailleurs. Rien qu’une route défoncée qui s’enfonce vers nulle part dans un nuage de poussière blanche. La contempla- tion chaotique d’un aveuglant coucher de soleil s’abattant sur la végétation dense et sèche.

Carnet de voyage de Flora Brillouin, à découvrir dans Bouts du monde n°17.

mattis fringilla mattis dolor. accumsan ut at