Commander la revue
Bouts du monde n°4115 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage Royaume-Uni

Emmanuel Michel n’a pas manqué l’occasion de débarquer sur Pitcairn, l’île où se réfugièrent les révoltés du Bounty à la fin du XIXe siècle. Le descendant de Fletcher Christian a accueilli le peintre sur son minuscule caillou qui ne voit pas passer grand-monde, les bateaux passant trop loin et les avions trop haut.

– EXTRAIT – 

Les îles Marquises, Pitcairn, l’Océanie, les lagons… L’esprit prend le large rien qu’à l’évocation de ces noms. Il est possible de débarquer sur ces îles grâce au cargo mixte l’Aranui. La compagnie maritime m’a sollicité pour effectuer un carnet de voyage, petit livre dessiné, peint et annoté qui illustre la croisière inaugurale que le navire effectue à travers différents archipels avec pour destination l’île de Pitcairn. Résonnant comme l’incarnation d’un lieu inaccessible, perdu dans le Pacifique sud, rêve de marin et de voyageur, j’ai évidemment accepté immédiatement. Je n’ai pas pu retranscrire l’infinie richesse des îles et de ses habitants ; deux mois, c’est une virée trop courte. J’ai juste cherché à raconter cette Océanie accueillante éloignée du tumulte du monde, kaléidoscope de sensations et d’instants glanés d’île en île, un embrun.

S’inspirant des fameux bateaux des messageries maritimes qui sillonnaient le monde, la compagnie développa l’idée du cargo mixte avec L’Aranui I en 1984. Désormais une poignée de passagers peuvent voyager vers les archipels des Tuamotu et des Marquises. Les Polynésiens utilisent le bateau comme moyen de transport inter-îles. Le navire déverse ses cales une fois par mois dans des îles isolées, apportant aussi bien des médicaments que des matériaux de construction, des véhicules ou des pièces de mécanique. Il repart chargé de marchandises que les îliens vendent à Papeete, du coprah, du noni, de l’artisanat, etc…

Carnet de voyage d’Emmanuel Michel à découvrir dans Bouts du monde n°41

Autres carnets de Emmanuel Michel

sed commodo efficitur. venenatis, elit. dolor. ut id, neque. risus. libero. elementum