Commander la revue
Bouts du monde n°2515 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage France

Dans les interstices du monde, des chefs d’Etats surgissent de nulle part et impriment leur bobine sur des timbres pour les vendre dans des boutiques de souvenirs. Léo Delafontaine a eu cette idée saugrenue d’explorer les micronations, un chapelet de pays burlesques et pirates, mais pas sans promesses.

 – EXTRAIT –

Consultat de La Boirie

Consulat de la Boirie fut créé par trois amis et dorénavant consuls, Philippe, Pascal et Sébastien. Propriétaires d’un territoire de sept hectares dans la Sarthe à proximité du village de Saint- Georges-de-la-Couée, ils déclarent l’indépendance de leur maison d’hôtes sous les auspices de l’hédonisme, de la tolérance et de l’écocitoyenneté le 21 thermidor de l’an CCXIV, soit le 9 août 2006 de notre calendrier. Paradoxalement, la cérémonie reste connue sous le nom du « Serment du Jus de Pomme », en référence au non moins connu « Serment du Jeu de Paume » de la Révolution française, alors même que c’est plutôt la figure bonapartiste qui donne le ton ici. Y sont organisés régulièrement par les consuls, des dîners, des bals et autres murder parties.

Mais la renommée du Consulat provient avant tout de ses chambres en bed & breakfast aux noms fleuris et à la décoration kitsch mais raffinée. Si la caution micronationale est ici clairement rattachée à des enjeux touristiques, elle découle aussi d’un questionnement personnel du consul Philippéon sur les notions de territoire et de souveraineté et d’un intérêt marqué pour l’Histoire et le déguisement. Mais tout a un prix. De 67 à 326 euros, petit-déjeuner compris, pour une nuit dans la suite Pompadour Flash, ChromoZone ou Asie Lazy. L’aventure consulaire a malheureusement pris fin en août 2012 avec le décès de Pascal Moiron.

Carnet de voyage de Léo Delafontaine  à découvrir dans Bouts du monde n°25

vulputate, libero. leo. luctus nec elit. amet, odio