Edith Silva - Japon
Carnet de voyage au Japon

Pour cette fois seulement

Édith Silva est née deux fois. On ne sait rien de la première fois. La seconde fois, en revanche, cela s’est passé dans la campagne japonaise, où il faut tout réapprendre, dans l’intimité de familles d’agriculteurs.

EXTRAIT : 

Chez Sanae et Jirō, nous dormions dans une maisonnette à part et devions vérifier avant d’en sortir que des insectes ne s’étaient pas glissés dans nos chaussures. Les journées commençaient toutes par un thé vert et un fromage blanc au lait de chèvre agrémenté de rondelles de banane et de confiture d’orange maison. À l’exception des insectes, des deux chèvres et d’un jeune voisin qui venait de temps en temps aider à débroussailler, le couple âgé vivait reclus sur une montagne et ne parlait que quelques mots d’anglais. Il régnait ici une certaine morosité liée au fait d’être loin de toutmais cet écrin de nature rappelait aussi celui, précieux et mystérieux, de Mon Voisin Totoro.

La petite île de Shōdoshima bénéficiant d’un climat chaud est surtout réputée pour sa production d’olives mais nos tâches consistaient à faucher les blés à la main puis à les mettre dans la batteuse (après une nuit de repos), bêcher, planter des patates douces, fabriquer des tuteurs en bambou pour le potager, récolter et laver des légumes (daikon, pommes de terre, salades, haricots verts, choux, carottes, herbes aromatiques) pour enfin les livrer en voiture à des clients.

Le labeur était pour nous éprouvant, surtout sous la chaleur de début d’été, et rythmé par la silhouette infatigable de Sanae. Serviette et chapeau de paille sur la tête, jambes et bras recouverts, gants et bottes par-dessus, nous n’apercevions d’elle qu’un bout de visage dont les yeux, deux fentes, n’échangeaient quasiment pas de regard. Nous tâchions de l’imiter sans rien dire.

Carnet de voyage d’Edith Silva à découvrir dans Bouts du monde 45

à découvrir aussi

Carnet de voyage au Japon - Rémy Maynègre

L’art de s’y perdre

par Sandrine Garcia

Carnet de voyage Japon. Rémi en rêvait depuis sa plus tendre enfance, Sandrine depuis qu’elle avait découvert ses premiers Miyazakis en VO sur des cassettes VHS. Alors pour leur voyage de noces, ils se sont envolés pour le Japon. Ils ont commencé par beaucoup se perdre. Il faut dire qu’en 2012, on voyageait avec un…

Cécile Michoudet - plaque d'égout japonaise

L’égout et les couleurs

par Cécile Michoudet

On imagine Cécile Michoudet arpenter le Japon de long en large, le nez contemplant le bout de ses chaussures. La photographe a une étrange marotte : photographier les plaques d’égout. Un voyage dans le voyage qui mène bien plus loin qu’il n’y parait. EXTRAIT : « Mais qu’est-ce que vous prenez en photo ? », me…