Marianne Podeur est née de parents français. Pourtant on lui demande souvent quelles sont “ses origines”. Quelque chose en elle vient d’ailleurs, de contrées lointaines, mais elle ne saurait dire d’où. 
C’est certainement pour cela que depuis quinze ans elle peint des visages du monde entier. Ces visages sont ceux d’inconnus, reproduits d’après les clichés de photographes passionnés comme elle de voyage et de rencontre.
Pour réaliser ces portraits du monde, Marianne Podeur peint à l’acrylique sur des feuilles de papier journal rapportées de ses voyages : Asie, Afrique. Ainsi, sur les colonnes d’un quotidien indien daté et déjà lu, ou sur la feuille caduque d’un vieux journal éthiopien, un instantané de vie, une personnalité et un regard prennent le dessus à tout jamais.
Donec felis massa fringilla sem, elit. porta. risus.