Portrait de MariBlanche Hannequin en noir et blanc au pakistan

MariBlanche Hannequin

Auteur publié dans Numéro 40

MariBlanche Hannequin est née en 1955 près de Paris. Elle commence son parcours par des études d’Arts graphiques et d’Architecture d’Intérieur, complétés par des cours de photographie. Depuis 1978, elle explore le monde en effectuant des voyages de longue durée, lui permettant déjà de passer environ quinze années à parcourir les routes aux quatre coins du monde. Elle commence son aventure par une traversée de l’Amérique Latine seule pendant 15 mois, principalement en stop.

En 1982, elle abandonne l’architecture pour se consacrer à la photographie et aux voyages de longue durée à travers l’Asie, le Moyen-Orient et l’Afrique. Avec son seul et unique compagnon, son appareil photo, MariBlanche Hannequin cherche à capturer les petits moments de la vie. Pour ce faire, elle arpente la planète sans mobile apparent et récolte des milliers d’images, témoins de l’altérité. Ses voyages se sont déroulés ainsi : se laisse guider par le hasard pour immortaliser une pellicule par jour.

À partir de 1991, elle reprend ses études et retourne à Paris, sa ville de naissance, pour étudier les langues (l’indonésien et les Langues Orientales), puis l’anthropologie à l’EHESS.

En 2001, MariBlanche part à l’aventure en explorant les terres musulmanes dans le cadre d’une recherche photographique en noir et blanc axée sur l’humain, la poésie et l’humour. En tant que photographe indépendante, elle travaille avec l’argentique entre deux voyages. Depuis 2014, elle se tourne vers l’Afrique, d’abord vers l’Ouest, puis Madagascar, et prochainement vers l’Est.

Retrouvez le récit de voyage, « Chemins de travers dans le Karakoram » de MariBlanche Hannequin dans Bouts du monde 40.