Séléna
Richez

J’ai grandi à Paris, et j’ai passé les week-ends de mon enfance à la campagne. C’est là que j’ai commencé à voyager, disparaissant au fond du jardin, créant des univers à explorer. Dans mon carnet,  je donne ma propre définition du voyage. Je suis persuadée que ce qui se passe dans mon imagination est réel. Chaque livre est une porte qui s’ouvre sur un nouveau périple, spatial ou temporel. Dès mon premier voyage, j’ai fixé mes souvenirs sur le papier, car si les mots nous font voyager, c’est que quelqu’un, quelque part, les a vécu, les plus beau voyage sont ceux que nous vivons intensément. Mon séjour en Angleterre a été déterminant dans mon approche des langues étrangères. A dix-huit ans mon voyage ne fait que commencer, il me reste encore à le vivre et à l’écrire.

id, sed id Nullam Lorem mattis Donec non lectus nec