Sarah Boucault

Sarah Boucault

La veille du départ, que je parte marcher en Bretagne ou que je décolle pour la Nouvelle-Zélande, l’excitation est la même. Impossible de dormir. L’appréhension, bien sûr, mais surtout la promesse. La promesse de l’étonnement, de l’imprévu et des remous intérieurs. Un délice.

Née en 1985, devenue journaliste en 2017, j’ai fait mes armes sur les bancs de l’université de Sociologie et de Genre, pouce levé sur les routes de l’Australie et de l’Argentine, et dans le monde de la traduction.