Je suis né en 1986 et j’ai grandi à Toulouse. Installé à Nice depuis quelques années, j’y ai rencontré là quelques compagnons avec lesquels nous sommes allés voir ce qu’il y avait plus loin que ce bout du monde en bas à droite de la carte de France.
Nous avons crée une compagnie, Nyima. En Inde du nord, durant deux mois, nous avons monté une pièce de théâtre dans un pensionnat au Ladakh. Puis une nouvelle aventure sédentaire au Nicaragua, pour y construire un conte, en papier, en peinture et en costume, avec des gamins insulaires. Enfin une itinérance en Roumanie d’est en ouest, de la Transylvanie aux Tsiganes de la Mer Noire, pour chercher l’écho, toujours sur la scène, d’un conte philosophique qu’un ami nous avait soufflé pour l’occasion.
J’ai pris goût à l’inconnu et au divers en variant les outils et les casquettes. Le chapeau d’animateur et le casque d’ouvrier, l’échelle du cueilleur agricole ou l’enveloppeur de palettes, la machine à trier les lettres et même les chiffres. Le plus souvent, le nœud papillon du garçon de café. Et toujours des rencontres, des trajectoires, des hommes et des récits.
Entre temps, j’ai vadrouillé dans les sciences humaines comme dans un grand voyage, à la recherche de l’imaginaire du lointain porté par la littérature et à la rencontre des penseurs de l’altérité. J’ai terminé mes études en communication par un grand point d’interrogation, comme une question ouverte. Comment raconter, comment écrire l’Autre ? Je me suis dit qu’il n’y avais qu’une manière de le savoir. Alors j’ai pris mon carnet et quelques souvenirs d’un premier voyage, direction la Birmanie.

Auteur publié dans ...