Claire & Reno Marca - Masaï à Moto - Bouts du monde
Carnet de voyage - Australie

Petit abécédaire du voyage à moto

L’Inde sur une Royal Enfield, le Japon avec une Kawasaki, la Tanzanie sur une Yamaha ou encore l’Australie et la Tasmanie avec une BMW. Claire et Reno Marca, c’est un peu la Joe Bar Teamdu voyage autour du monde.

– EXTRAIT –

E comme (Royal) Enfield

Le saviez-vous ? Avant de faire des motos, la célèbre marque anglaise fabriquait des armes dès 1891 avant de produire sa première moto en 1901. C’est dans les années vingt que les deux-roues commencèrent à ressembler à ce qu’elles sont encore aujourd’hui. Et c’est en 1956 que la marque devint Royal Enfield India.

Moto utilitaire pour les locaux, véhicule local et stylé pour les touristes. On croise l’indémodable Bullet 500 cm3 à tous les coins de rues ou presque en Inde. La mythique bicylindre qui exporte de plus en plus son look vintage à bas prix hors des frontières indiennes, continue de faire des émules chez les voyageurs et de livrer le lait de Cochin à Calcutta.

J comme Joe Bar

Un célèbre héros de bande dessinée qui roule à moto avec son look entre Gaston Lagaffe et Guy Gilbert. Sous les traits de Christina Debarre, ce motard des quartiers fait autant de tours de pâtés de maison que de haltes au bar du coin. C’est macho, piquant, avec des personnages dont les noms pourraient sortir d’un film d’Audiard, drôle, un brin provoc’ et plein de clichés. Pour les motards, mais pas que.

N comme Nature

On associe rarement les deux. Pour beaucoup de gens, la moto « ça pue et ça fait du bruit » mais ceux qui pratiquent souvent le deux-roues savent comme les éléments transpercent chaque parcelle de votre corps.

DansNos voyages intérieurs, (ed. Flammarion) où nous roulions en octobre au Japon, j’écrivais ceci :

« Voyager à moto, c’est s’offrir un voyage sensuel. (…) L’atmosphère se fait tantôt humide, chaude, puis puante dans un tunnel, fraîche en montagne, sous les frondaisons d’une forêt ou en fin de journée, moite et chargée d’embruns salés en bord de mer. La pluie nous glace, les bourrasques de vent nous frappent par saccades. L’air frais chargé de parfums d’automne glisse sur nos visages. Nous le traversons chargé d’odeurs de châtaignes grillées, d’humus en forêt, de cuisine, d’alluvions en bord de rivière, de poisson fumé dans les ports, d’herbe coupée le long d’un champ, d’encens près d’un temple, d’essence en doublant un vieux camion. »

Carnet de voyage de Claire et Reno Marca à découvrir dans Bouts du monde 49

à découvrir aussi

L’odyssée de Narcisse Pelletier, le naufragé

L’enfance de Thomas Duranteau, professeur d’histoire, a été bercée par l’histoire de Narcisse Pelletier. En 1859, ce mousse de Saint-Gilles-sur-Vie, âgé alors de 15 ans, s’embarqua sur le Saint-Paul, direction l’Inde, Hong-Kong et l’Australie. Victime d’un naufrage, puis abandonné par les siens, il vivra dix-sept ans parmi une tribu aborigène d’Australie, avant de revenir en…

Carnettiste - Frédérique Hubert Berlèque - Australie - Bouts du monde

La mécanique du bush

par Frédéric-Hubert Berlèque

Carnet de voyage. On parie un bidon d’huile que Frédéric-Hubert Berlèque et Florent Beusse, embarqués à bord d’une 2CV le long de la Stuart Highway – 3000 kilomètres du nord au sud entre Port Augusta et Darwin à travers le bush australien – n’auraient pas pris autant de plaisir si leur vieille mécanique n’avait pas…