Anthropologue et linguiste de formation, Lila Akal comprend très jeune l’importance de voir le monde à travers d’autres prismes. Ses pérégrinations et choix d’études l’amènent à se poser dans divers pays, souvent pour travailler sur les droits et spécificités culturelles de leurs minorités ethniques.

Inspirée par un père photoreporter ayant consacré une grande partie de sa vie à sillonner l’Afrique, elle choisit elle aussi d’utiliser l’image comme vecteur de transmission de ses expériences vécues sous diverses latitudes, de la Chine à la Colombie, du Maroc à la Nouvelle-Zélande.

Aujourd’hui, elle se consacre à un projet de défense des populations autochtones du bassin amazonien : Igapo Project. Cette initiative, lancée en 2018, a pour ambition de faire entendre la voix des peuples d’Amazonie et de sensibiliser l’opinion publique aux menaces qui pèsent sur cette région du monde, en articulant problématiques environnementales et atteintes aux droits de l’homme.

Outre la gravité des situations qu’elle souhaite révéler au grand public, c’est aussi pour elle l’occasion non seulement de partager son émerveillement face à la beauté de cet écosystème, mais également de diffuser la vision du monde de ses habitants, caractérisée par un rapport au vivant respectueux de toutes les entités qui le composent.

 

Auteur publié dans ...
justo Donec sem, luctus elit. felis