Claire
Marcos

A 20 ans, je partais pour deux mois, dans le cadre d’un projet étudiant, à plus de 8 000 km de chez moi, à Madagascar.
L’année suivante, c’était le Nicaragua et une rencontre inoubliable, dans une petite auberge au fin fond du pays : une jeune femme de 33 ans traversant en solo, sac à dos, l’Amérique du nord au sud. Waouu c’est possible ça ?!
Ce jour-là est né un rêve que je réaliserai quelques années plus tard car entre temps, travaillant dans le microcrédit, je pris une année sabbatique pour partir en volontariat en Équateur. J’y étais attendue par une famille. On était loin du grand plongeon.
De retour à mon bureau parisien, tout s’avéra alors différent : cette fois-ci le virus du voyage m’avait vraiment piquée et mon goût pour l’écriture est né.
Pour mon employeur le choix était simple : soit il me proposait un poste équivalent en région parisienne et je disais adieu au microcrédit, soit il m’envoyait le plus loin possible et je restais dans le métier.
C’est ainsi que j’ atterris en plein cœur du Pacifique sud, à Wallis et Futuna, les deux îles plus éloignées de la métropole.
J’y suis restée deux ans. Véritable challenge professionnel et personnel qui m’a permis d’enchaîner les voyages (la Nouvelle Calédonie, Tahiti, les îles Australes, la Nouvelle Zélande,  la Réunion, Mayotte).
Deux ans plus tard, je quittais Wallis et Futuna en faisant un léger détour avant de rentrer en France…
Le moment était venu de prendre mon sac à dos et de partir à la découverte de l’Amérique du sud en solo …J’avais 33 ans !  Mais c’est une autre histoire !

Auteur publié dans ...
ut eleifend tristique ut dolor. ut dictum Sed quis amet, Curabitur neque.