Rigaux L. &
Ernoult M.

États-Unis

Nous sommes deux trentenaires épris d’aventures et de latitudes lointaines.

Nos premiers voyages nous emmènent à New-York, en Norvège ou en Israël. Laurent, féru de photographie, exerce son œil dans les paysages glacés d’Estonie, en plein cœur de l’hiver. Très vite, Paris nous appelle pour des raisons professionnelles.

Et c’est là que tout commence, en 2013, avec Un Grand Détour, notre rêve, un voyage au long cours, une aventure fluviale. Nous décidons de vivre, onze mois durant, au rythme de neuf grands fleuves : la Volga, l’Okavango, le Nil bleu, le Gange, le Mékong, le Yangzi Jiang, le Mississippi, le Colorado et l’Amazone. À travers quinze pays, nous tentons de comprendre la relation qui unit les hommes à ces fleuves. Laurent derrière l’objectif, Marine à l’écriture.

À notre retour, nous réalisons plusieurs expositions pour sensibiliser le plus grand nombre à l’importance des écosystèmes fluviaux. Paris, Angers, Lyon, Arles, Nantes, un petit tour de France après notre tour du monde.
Ce périple nous a radicalement transformés. Nous ne sommes pas sortis indemnes des tanneries indiennes de Kanpur, du delta du Colorado réduit à un désert salé, de la Volga transformée en un chapelet de lacs. Nous étions juriste et ingénieur, nous voilà désormais étudiants en journalisme à Strasbourg. Notre ambition : médiatiser ces enjeux environnementaux qui nous tiennent tant à cœur.

Quelle que soit notre carrière professionnelle, l’appel de la route reste le même. Comme une drogue, nous ne pouvons pas nous arrêter. Après la Tunisie et le Sénégal, les boussoles s’affolent. En septembre 2016, Nous traversons littéralement la terre pour nous perdre dans le grand Nord. Nous découvrons l’Alaska, un bout du monde fascinant, celui de la démesure, des grands espaces où l’homme se sent seul au monde. Le genre de voyage qui laisse une trace indélébile. Nous sommes également retournés le long de l’Okavango pour une série de reportages. Les projets se poursuivent, mais l’Alaska reste toujours dans un coin de notre tête. Nous le savons, un jour, nous y retournerons.

Auteur publié dans ...