Carnet de voyage - Argentine

20 000 bornes jusqu’à Ushuaïa

Face au soleil, on crame. Le dos bien au frais. Le vent dans la gueule. Les fringues en drapeau. C’est un poil brutal dans le coin. Pas domestique. En une plombe, les quatre saisons. Les épaves les baraques, les carcasses font pas long feu a ce rythme. Un coup à philosopher. Nom d’un mouton !

 

– EXTRAIT –

Gore tex. Godasses qui cramponnent. Bâtons randos et autres piolets. Gel douche. Rengaines de Manu Chao. Boussoles et couteaux suisses. Il y a de quoi parfaire son look aventure « avenida san martin ». Lodge Lounge. Faut faire chauffer l’amex. La kermesse. Monsieur Hulot doit passer ses vacances dans le bled… Il fallait bien toucher le fond. N.b. plus au sud, il y a Puerto Williams.

Ushuaïa, c’est l’arbre qui cache la forêt. Faut pas se laisser abuser. Autour il y a la terre de feu. Steppes bourrasques et tout le bazar. Bon ! L’été austral. Thermos et cols roulés. Soleil qui ne chauffe pas. Ça va bien deux minutes. Il est temps de tracer vers le nord. Comme à l’aller, les dauphins jouent autour du bac.

Carnet de voyage de Daniel Mielniczeck et Géraldine Garçon, à découvrir dans Numéro 5.

à découvrir aussi

Avoir 20 ans, une valise et une 2CV

par Jacques Petit

Quand ce jeune Normand a embarqué à bord de sa 2CV au début de l’été1969, les Beatles chantaient « get back », les hippies écrivaient « Delhi » ou « Katmandou » en grosses lettres au cul des combis Volkswagen, et l’homme s’apprêtaient à marcher sur la lune. En Turquie, la solitude de Jacques Petit a duré douze minutes exactement… –…

Carnettiste - Le mécano voyageur - Cédric Mané - Revue Bouts du monde

Le mécano voyageur

Le carnet de voyage de Cédric Mané a commencé au fond du jardin d’un pavillon de Vendée, à boire des bières et à fumer des clopes. Cela faisait déjà plusieurs mois que le jour du grand départ était retardé. Cette-fois, il ne manquait plus que le moteur. Il s’était laissé convaincre par Amar, une sorte…