Commander la revue
Bouts du monde n°3315 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage États-Unis

Road-trip. La Dalton Highway fait figure de dernière ligne droite, la voie qui mène au bout de cette terre, tout au nord de l’Alaska. Cela fait des mois qu’Amélie et Marion Laurin parcourent en stop les routes du continent américain, depuis Ushuaïa, avec en tête un objectif, un but ultime à atteindre, la fin de la route. Elles y sont presque.

– EXTRAIT –

Au Golden Eagle, l’unique bar du village d’Ester, nous faisons la connaissance de Rich. Il est chercheur d’or. Il sort de sa poche des pépites et un mini-lingot qu’il a lui-même fondu. Il propose de nous initier au maniement de la batée, cette cuvette permettant d’extraire l’or d’un tas de gravier et de terre. C’est chose faite le lendemain.

Une mine d’or, ce n’est pas un petit train magique qui s’en­fonce dans un tunnel pailleté. Non, la mine d’Ester est un grand trou boueux où s’activent des tractopelles. Au fond, les pieds dans l’eau marron, nous suivons les instructions de Rich. D’abord, savoir où creuser. Il dépose deux pelletées de gravier dans nos tamis. Ensuite, laver le tout pour éliminer le plus gros des cailloux. Les petits graviers et l’or tombent assurément dans la batée. On inspecte quand même les gros cailloux, des fois qu’une pépite se serait camouflée en pierre. Rich se moque de nous. « Aucune chance. » Enfin, séparer le précieux de l’ordinaire. Rich a le geste circulaire assuré. En tentant de l’imiter, nous faisons apparaître quelques paillettes. Ce ne sont pas les pépites que nous imaginions, juste de la poussière, mais on a quand même trouvé de l’or. Il propose de trier plus minutieusement notre trésor pour enlever la terre. Dix minutes plus tard, il revient avec un mini-flacon bien plus garni que notre butin initial. Il nie avoir rajouté de l’or, même si c’est évident. Nous retournerons à Ester et le retrouverons certainement accoudé au même comptoir.

L’intégralité du carnet de voyage dAmélie et Marion Laurin est à découvrir dans Bouts du monde n°33.

Autres carnets de Amélie & Marion Laurin