Commander la revue
Bouts du monde n°3215 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage Antarctique

Carnet de voyage. Ushuaïa, canal de Drake, Port-Charcot, cap Horn, Antarctique : le carnet de bord de Dominique Picard, qui a embarqué sur le navire océanographique Plancius, donne envie de s’accouder au bastingage et de compter les manchots et baleines à bosse qui sillonnent les environs.

 

– EXTRAIT –

Dès la sortie du canal de Beagle, le canal de Drake est fidèle à sa renommée : mer grosse et hachée, fort vent d’ouest soufflant en rafales, bref, une grosse dépression.

Elle oblige l’équipage à installer des mains courantes provisoires (cordes tendues horizontalement d’un point à un autre) à l’intérieur des ponts afin de faciliter le déplacement des passagers et des sacs semblables à ceux que l’on trouve dans les avions au cas où les nausées seraient imminentes ! C’est peu d’écrire que le navire est secoué…

(…)

20 mars, 8 heures locales, 2°C. L’Antarctique !

En fait, c’est l’île de Cuverville annoncée par nos premiers icebergs et nos premiers growlers où se prélassent nos premiers phoques. Premier débarquement, avec des Zodiac, munis de puissants moteurs hors-bord. Précédé de la décontamination de nos vêtements (opération qui consiste, à l’aide d’un aspirateur à les nettoyer pour éviter toute introduction involontaire de corps étrangers au continent antarctique) et de la distribution de bottes spéciales. Le passage au pédiluve est obligatoire. Premiers manchots : il s’agit de manchots papous reconnaissables au « bandeau » blanc de leur tête.

 

Carnet de voyage de Dominique Picard, à découvrir dans Bouts du monde n°32

nec vulputate, ut neque. et, sem,