Voyage en France Bouts du monde 38
Carnet de voyage - France

La poésie d’une aire d’autoroute

N’est-ce pas une drôle d’idée de partir en week-end sur une aire d’autoroute ? Hélène Fournié, Emmanuelle Faye et Jean-Sébastien Faure se sont arrêtés à Montélimar, sur les bords de l’A7, trois jours durant, à observer ceux qui ne font que passer. Ce fut un vrai voyage, une escale dans un caravansérail sur leur route de la Soie.

 – EXTRAIT –

Dimanche 7 juin, Autogrill, 14 h 45. C’est quand même l’un des rares endroits où l’on peut manger à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Petit dej à 22 heures, spaghettis bolognaise à 9 heures, une sensation de liberté grisante ! Tout est permis. La preuve que l’Homme n’a pas tant besoin de repères. Ou pas ceux-là. Voyez comme il se sent bien quand il destructure son quotidien. Ne serait-ce qu’alimentaire. L’autoroute est à la route ce que le bolino est à la cuisine : simple, rapide, efficace. Il faut vraiment un regard d’enfant pour s’en émerveiller !

Je suppose que c’est cet enfant qui sourit dans nos yeux aujourd’hui, aussi heureux d’être ici que dans ces autres endroits où nous avons déjà voyagé, sommets enneigés d’Himalaya, chemins escarpés de la cordillera Blanca, ambiances bigarrées des marchés du monde entier, bars enfumés où le monde se refait, rues des capitales bondées, tous ces lieux dans le temps et hors du temps où nous avons toujours vu, parfois rencontré, un petit bout d’humanité. Regarde-toi petit homme à travers tous les peuples et toutes les natures. Mais s’il te faut courir bien loin parfois pour t’émerveiller, garde ce coeur purifié que le monde aura nettoyé pour offrir ton regard et la beauté d’un quotidien oublié…

Apéro avec Raymond, 47 ans, ancien patron de bar mais surtout chauffeur routier. Raymond, il faut l’écouter pour deviner ce qu’il est : un conteur au verbe haut qui parle comme d’autres « tirent » à la pétanque, ne cherchant pas à faire glisser mais à percuter…

Carnet de voyage d’Emmanuelle Faye, Hélène Fournié et Jean-Sébastien Faure à découvrir dans Numéro 38

à découvrir aussi

Carnet de voyage de Christophe Pons-Capitaine dans la forêt de la Montagne Noire.

En forêt, des liens invisibles

par Christophe Pons-Capitaine

Un jour, Christophe Pons-Capitaine s’est senti un peu empoté. Au retour d’une expédition dans la forêt équatoriale de Centrafrique, il réalise qu’il ne connaît rien de sa forêt, près de chez lui. Alors pendant un an, cinq jours par semaine, il a arpenté la forêt de la montagne Noire, dans le Tarn, rétablissant des liens que l’époque…

La chevauchée de Roland Garros

par Christian Ravel

En 1910, un Comité angevin de l’Aviation lançait une idée folle : organiser une course d’aéroplanes entre Angers et Saumur, la première épreuve de ville à ville de l’histoire de l’aéronautique. Deux ans plus tard, l’Anjou organisait le premier grand prix de l’Aéro-Club de France, qui consacra Roland Garros. Christian Ravel, l’archiviste du musée de…