Carnet de voyage - France

L’amour du zinc

 

Carnet de voyage. Quand elle arrive en ville, Isabelle Corcket cherche LE bistrot. Celui où tout se passe, où l’on peut sentir les humeurs du jour, où les habitués se croisent, où le langage se fleurit dès que l’on s’attarde au zinc.

– EXTRAIT – 

Apprendre et comprendre le monde commence par le coin de la rue et, pour une urbaine comme moi, c’est au café-bar-tabac d’à côté. Belle occasion pour aller en ville et faire connaissance avec elle. En vraie Parisienne, j’adore m’installer en terrasse. C’est ma façon de sentir battre le cœur de la ville, du quartier et apprendre de ses habitants. Que je sois à Paris, Saint-Malo, Essaouira, Santorin, Nantes, Cardiff, Zanzibar ou SaintLouis-du-Sénégal…

(…)

C’est tout un art de s’installer en terrasse ! À chaque saison ses rituels, ses codes. Seule à me promener dans la ville, il me faudra trouver une table en extérieur, avec vue et du passage. L’idéal, sur les grands boulevards, aux carrefours des grandes avenues ou mieux encore devant une bouche de métro.

Je me sentirai moins isolée, au milieu de tous, proche des autres, ceux que l’on ne connaît pas. S’immiscer dans l’échange, la conversation, sans se faire repérer, carnet et crayon en main… Imaginer la rencontre, le rendez-vous ou bien l’orage d’une séparation.

Carnet de voyage d’Isabelle Corcket, à découvrir dans Numéro 30

à découvrir aussi

Cendrine Bonami-Redler Bouts du Monde 38

Ville monde

par Cendrine Bonami-Redler

Sur une demande de permis de construire, Cendrine Bonami-Redler a appris qu’elle ne respectait pas le « style montreuillois ». En balayant du regard la place de la Croix-de-Chavaux, elle s’est demandée à quoi faisait allusion la mairie. Quel est donc le style architectural d’une ville qui accueille en son sein le monde entier ? – EXTRAIT…

De quart dans le Pacifique

par Benjamin Bouilliez & Ingrid Roucou

Benjamin Bouilliez et sa compagne Ingrid ont soudainement décidé de prendre la poudre d’escampette. Un parfum de vacances volé aux dieux de la vie bien réglée. Une hardiesse qui les tire de leurs vies, de leur travail, de leurs amis. Une petite impertinence, une parenthèse. C’est presque un hasard s’ils sont tombés sur cette annonce…