Eliott Schonfled - Sur la piste de Raymond Maufrais - Bouts du monde
Carnet de voyage - Guyane

Sortir de là

Sur les rives de la rivière Tamouri en Guyane, Eliott Schonfeld, parti pour achever le rêve de Raymond Maufrais, progresse au plus profond de la jungle. Amaigri et affaibli après des semaines seul dans la grande forêt, la peur le gagne : et s’il refaisait les mêmes erreurs que l’explorateur disparu en 1950 ?

EXTRAIT :

9 août 2019. Après dix jours de navigation sur ma pirogue, les berges de la rivière Waki, auparavant si éloignées se resserrent et la végétation dégringole de partout et étrangle littéralement la rivière. Prisonnier dans ce chaos végétal, je peine à entrevoir l’eau, dissimulée sous un amas de plantes. La machette dans une main, la pagaie dans l’autre, je tire, je pousse, je hache, j’hurle et j’avance mètre par mètre.

Soudain, une liane arrête net mon avancée : mon embarcation se met à dériver, emportée par le courant, puis se bloque à nouveau. L’eau commence à s’infiltrer de partout. Paniqué, je saute par-dessus bord. Trop tard ! Elle commence à couler… Accroché à une branche, tétanisé, le corps trempé, je tente d’empêcher mon canot de sombrer dans le sable. En vain, il se retourne et se perd dans les lianes. En me retournant, horreur : j’aperçois au loin mes sacs, emportés par la rivière. Si je ne fais rien, ils auront vite disparu. Je plonge aussitôt à leur poursuite comme si je tentais de rattraper ma vie. Mon corps tremble ; pourvu que j’arrive à temps ! Grâce au courant, je finis heureusement par les saisir. Quel soulagement ! Vite ! Il faut que je reparte sauver ma pirogue. Je remonte le courant à la nage, m’accrochant de liane en liane. Oh miracle, je finis par la retrouver. Je puise dans mes dernières forces pour l’extirper de la végétation, la retourner et la vider. Enfin, elle flotte à nouveau… Mais je n’ai pas le temps de souffler que la panique me saisit à nouveau : la rame et la machette ont disparu !

Carnet de voyage d’Eliott Schonfeld à découvrir dans Numéro 47

à découvrir aussi

Vivi Navarro - Heinrich Barth - Bouts du monde

Des traces dans le sable

par Vivi Navarro

Lawrence d’Arabie n’est pas pour rien dans l’appel du désert qui dévore Vivi Navarro depuis ses jeunes années. Puisqu’il ne faut jamais plaisanter avec ses rêves les plus fous, la dessinatrice a fini par enrouler un chèche autour de ses cheveux, direction le Sahara. Là, ce ne sont pas les traces de l’officier britannique qu’elle…

Constantin de Slizewicz - Cliotard & Guibaut - Bouts du monde

Les horizons perdus des caravanes d’antan

par Constantin De Slizewicz

Sur les marches tibétaines entre les provinces du Yunnan et du Sichuan, Constantin de Slizewicz, accompagné du photographe Thomas Goisque, conduit une caravane traditionnelle de chevaux et de mules qui progresse par monts et par vallées à la recherche du mythe de Shangri-la. Entre missions catholiques oubliées, montagnes sacrées inviolées et pays peuplé de brigands…