Jean-Louis
Ozsvath

Iran
Brésil

Bercé par les récits de voyages d’un père légionnaire, Jean-Louis Ozsath entrouvre la porte du monde pendant sa période de coopération en Tunisie.

Il profite de chaque interstice laissé par sa vie professionnelle de cadre dans une grande entreprise américaine, pour découvrir années après années, d’autres pays et civilisations.

C’est par hasard, à l’occasion d’une promenade avec son épouse iranienne dans le parc du palais de Saad Abad à Téhéran, qu’il découvre le pavillon dédié aux frères Omidvar. C’est le choc. Ce témoignage émouvant d’un des voyages les plus étonnants de la deuxième moitié du XXe siècle, ne peut pas rester aussi enfoui. Il apprend que les deux frères aventuriers sont encore de ce monde, les rencontre tour à tour, et leur propose d’adapter le récit de leurs voyages pour le public francophone.

Auteur publié dans ...