Carnettiste - Nicolas Roux - revue Bouts du monde - Groenland
Carnet de voyage - Groenland

Groenland : entre les icebergs

Il y a des icebergs qui brillent au fond des yeux de Nicolas Roux. Dans la fraîcheur du mois d’août, il a embarqué sur le Rembrandt Van Rijn, un trois-mâts hollandais qui naviguait vers les icebergs de la baie de Disko an Groenland.

Nous quittons l’aéroport local pour nous rendre au port maritime où nous attend le Rembrandt Van Rijn. L’émotion est palpable devant la magnifique silhouette de ce trois-mâts hollandais qui à lui seul semble déjà un voyage. Nous embarquons, les yeux ébahis et fascinés par les mille gréements à découvrir à bord. On en oublierait presque le but de notre voyage : les icebergs de la baie de Disko. Première traversée, direction Ilulisaat et son glacier géant.

La nuit est courte. 6 heures du matin, j’enfile mon coupe-vent et monte sur le pont… Le spectacle est grandiose, la glace à perte de vue, magique, hypnotisante ! Ici les grasses matinées ne sont pas au programme. Dès les premières lueurs du jour, l’ivresse de la glace vous propulse sur le pont du navire pour y découvrir chaque matin de nouveaux horizons… Une semaine durant, ces paysages du bout du monde vont sans cesse nous étonner, tel un décor de théâtre aux dessins aléatoires qui défile sans fin sous nos yeux émerveillés.

L’artifice de nos vies urbaines modernes nous a définitivement éloignés de cette nature à l’état brut. Ce face-à-face si puissant nous prend aux tripes, sans doute le choc de pouvoir contempler la force de ces éléments originels. La magie des latitudes arctiques a opéré.

© Carnet de voyage de Nicolas Roux à découvrir dans Bouts du monde n°29

à découvrir aussi

Ittoqqortoormiit, le paradis qui fond

par Vincent Hilaire

Carnet de voyage En vivant un mois durant parmi une famille d’Ittoqqortoormiit, sur la côte est du Groenland, Vincent Hilaire a notamment appris que les choses étaient plus compliquées que les quotas de chasse imposés par la Communauté européenne. De toute façon, il n’y en aura bientôt plus besoin : la banquise fond.   –…

Le monde du Nord

par Céline Ravier

Le blanc du sol et le vert du ciel font bien réaliser à Céline Ravier que cette fois, elle a bien mis le cap au Nord. Fini l’effervescence des bazars africains. Ici, l’air froid fait un peu mal aux poumons et il n’y a que les aboiements de chiens ou les cris des mushers pour…