Maxime Crozet Bouts du monde
Carnet de voyage - Biélorussie

L’Europe au loin

Maxime Crozet a rejoint le cap Nord, tout là-haut, avant d’entamer son périple jusqu’à Istanbul. Avec un credo en guise de viatique : c’est le long de sa frontière, plus ou moins précise, que se dessine l’âme de l’Europe.

– EXTRAIT –

Qui habite les marges de l’Europe ? Où se trouvent ses frontières culturelles, terrestres et idéologiques ? En arpentant les confins sauvages et méconnus du vieux continent, je suis parti à la recherche de son âme et à la rencontre de ceux qui vivent le long de sa frontière orientale. Ces images retracent mon voyage entre le cap Nord et Istanbul, effectué entre juillet et décembre 2015. De la mer de Barents à la mer Noire, en passant par les petites républiques oubliées de Russie, j’ai baladé mon objectif au gré de mes déplacements et au hasard des rencontres, à la recherche d’instants précis et précieux du quotidien de ces territoires contrastés de bouts d’Europe. Et nulle part ailleurs qu’en sa périphérie, elle ne nous révèle un aussi vrai visage.

Après un peu plus de deux semaines de route en transports locaux depuis la France et en direction du Nord, j’atteins le cap Nord. La route s’arrête pour laisser place à l’Arctique. C’est le point de départ de mon périple jusqu’à Istanbul. Vierge d’arbres, le paysage est composé de toundra. Je marche et m’éloigne des autres visiteurs pour retrouver un peu de solitude dans le paysage désolé qui semble difficile à consoler. Le sol est si dur qu’il est impossible d’y planter ma tente. Au loin, une silhouette me fait penser à un point dans l’infini de l’espace.

Carnet de voyage de Maxime Crozet à découvrir dans Numéro 38

à découvrir aussi

Russie Bouts du monde 17

-30°C

Guillaume Chauvin a vu la Sibérie à travers la vitre d’un bus sale où les passagers, silencieusement entassés, expirent de la buée. Vivre la Sibérie sans être Sibérien, c’est plonger vivant dans un roman de Dostoïevski, le tumulte des Toyotas en plus. Impossible d’avoir ici une existence normale, tant le pays aime conjuguer l’absurde. –…

PHOTO VOYAGE - MARINE ERNOULT & LAURENT RIGAUX - AMASKA - BOUTS DU MONDE

L’Alaska en noir et bleu

par Laurent Rigaux & Marine Ernoult

Carnet de voyage Alaska. La beauté sauvage de l’Alaska a fait tourner la tête de Marine Ernoult et Laurent Rigaux. Mais la « dernière frontière », comme on la surnomme, ressemble à une fille de joie, condamnée par ses charmes. Ce qu’elle a à offrir, de l’eau et du pétrole, la ferait-elle courir à sa perte ? – EXTRAIT…