Mongolie : ceux qui habitent là

Céline
Jentzsch
/
Mongolie
Commander la revue
Bouts du monde n°3515 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

En Mongolie, les Tsaatans donnent l’impression de vivre à l’écart du monde, ainsi que l’a ressenti Céline Jentzsch. Sous le tipi, des images couleur de mauvaise qualité qui défilent sur la télévision, offrant une lucarne sur le monde. Mais pour rien au monde, ces éleveurs de rennes ne voudraient traverser le miroir.

– EXTRAIT –

« Là » ! Quel mot plus court ou plus approprié décrirait mieux l’endroit où vivent les Tsaatans, éleveurs de rennes de l’extrême nord de la Mongolie ?

Lorsque je voyage, il m’arrive parfois d’employer l’expression « là-bas », comme si j’oubliais de poser mes valises, de m’abandonner à un nouvel espace temporel et géographique et d’apprécier le côté précieux de l’instant présent en me laissant bercer par le doux rythme de ceux que je rencontre.

Les Tsaatans vivent là depuis de nombreuses générations, bien ancrés au milieu d’une dense taïga ponctuée de plateaux, de montagnes séparées par de profondes vallées et de petits lacs. Une dizaine de tipis disséminés dans la forêt constitue le petit village temporaire qu’ils déplacent trois à quatre fois dans l’année.

Carnet de voyage de Céline Jentzsch à découvrir dans Bouts du monde 35

Autres carnets de Céline Jentzsch