Terre-Neuve. La terre qui flotte

/
Canada
Commander la revue
Bouts du monde n°1515 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage Canada

Des barques, des planches, des baraques, des planchers, des radeaux… des îles et des hommes… Le littoral de Terre-Neuve est le théâtre silencieux du resettlement – programme de réinstallation instauré par le gouvernement entre 1954 et 1975. 300 hameaux abandonnés, 30 000 personnes déplacées. Pour la plupart arrivés par la mer, les Terre-neuviens installés sur la côte repartent plus loin en ramant, certains emportant leur habitation sur des bidons d’air. Tous ces plateaux-pilotis, comme suspendus, se meuvent. Parce que c’est une terre de marins, les maisons détachées du sol, mobiles, migrantes, sont peut-être des bateaux… Ici, les maisons me rappellent que je suis sur une île. Mes dessins sont une histoire d’attachements et de détachements, alternés, vécus, regardés et habités. 1954, les familles éparpillées sur la côte déplacent leur ancrage pour se recentrer autour de plus grandes villes. 2008, je marche dans ces paysages dépeuplés. Le littoral est jonché d’architectures spontanées : pontons, jetées, digues et autres presqu’îles provisoires. Ces villages fantômes témoignent par leurs constructions de la présence de l’homme. 2012, traversée encore, je dessine : tracer un trait, planter un mât, faire émerger une île. 2013, je retourne pour une saison à St John’s au coeur de l’histoire de Newfoundland…

Carnet de voyage de Géraldine Trubert à découvrir dans Bouts du monde n°15

Autres carnets

commodo Donec suscipit commodo Phasellus felis