Commander la revue
Bouts du monde n°2515 
S'abonner
Abonnement 1 an60 
Abonnement 2 ans120 

Carnet de voyage Yémen

Antoine Calvino a débarqué sur son île aux trésors où poussent des arbres jamais vus auparavant, nagent des poissons inconnus, où la nature en général pète la forme, par la grâce du démembrement de la pangée qui a emprisonné sur Socotra des centaines de plantes endémiques.

 

– EXTRAIT –

 

A peine rentré dans l’eau, je découvre une réunion de poissons multicolores occupés à brouter un magnifique corail vert, jaune et mauve. Certains arborent des couleurs arc-en-ciel et un bec de perroquet, d’autres ressemblent à des disques verticaux jaunes, noirs et blancs avec une drôle de bouche en trompette, quelques-uns friment avec des rainures bleu électrique et j’en repère trois ou quatre particulièrement bizarres au corps très fin et démesurément allongé, peut-être un mètre vingt de longueur pour deux ou trois doigts d’épaisseur, qui ressemblent davantage à des hippocampes étirés qu’à des poissons.

Sans oublier une grosse tortue que je suis tout près de plaquer au fond de l’eau en lui faisant le coup de l’attaque du canard plongeur, une pieuvre d’un bon mètre qui s’enfuit avant que je ne parvienne à la saisir par la tentacule, et enfin, mais ça je ne le vois que du rivage, une raie manta farceuse qui se prend pour un dauphin et multiplie les saltos aériens (si vous connaissez la raison de ces sauts, je serais curieux de l’apprendre).

 

 

Carnet de voyage d’Antoine Calvino, à découvrir dans Bouts du monde n°25