carnettiste : Laurent Claudel - Wakhan - Tadjikistan - bouts du monde
Carnet de voyage - Tadjikistan

Wakhan : vieux empires en travaux

Un jour, les yeux perdus dans un atlas, Laurent Claudel s’est sans doute demandé pourquoi l’Afghanistan avait en son extrémité orientale une fine bande de terre qui sépare le Tadjikistan et le Pakistan. Il s’agit du corridor de Wakhan et son évocation donne envie d’enfiler les habits d’un espion du Grand Jeu. Le voyageur a fait le pari qu’il trouverait là son Shangri-La.

Le Ichkachim tadjik borde le fleuve Pyanj et donc la frontière afghane, mais il a également un frère jumeau sur l’autre rive du fleuve, le Ichkachim afghan. Et chaque samedi, sur une île au milieu du Pyanj se tient le marché.

Notre ami géographe nous expliquerait sans doute que ce marché n’est ni au Tadjikistan, ni en Afghanistan, mais entre les deux, dans une sorte de no man’s land international entre les deux frontières, mais ici, tout le monde l’appelle l’afganskiy bazar (le marché afghan), et pour cause, la majorité des marchands y sont Afghans.

Au poste-frontière, mon passeport trouve sa place dans la poche d’un douanier tadjik. Bien que les options de fuite semblent pour le moins limitées, à moins d’une plongée dans les eaux glacées et tumultueuses du Pyanj, il tient manifestement à s’assurer que je repasserai bien par sa poche pour y repêcher mon précieux sésame à mon retour du marché.

Quelques mètres pour traverser le pont qui enjambe le fleuve et m’y voilà. Quel contraste avec les marchés tadjiks ! Que ce soit à Douchanbé ou à Khorog, les marchands n’y sont pas très actifs. Ils et elles attendent le chaland assis derrière leurs étals.

Mais les quelques mètres parcourus en franchissant ce pont m’ont amené dans un autre monde. Non contents d’avoir fière allure, la tête recouverte d’un pakol ou d’un turban, les marchands afghans ont la gouaille et le sourire.

© Carnet de voyage de Laurent Claudel à lire dans Numéro 23

à découvrir aussi

Photo de William Mauxion montrant une femme et sa fille sur la place de l'Imam en Iran

Un printemps en Iran

par William Mauxion

Fin du mois de mai 2009. William Mauxion lit Persepolis, et écoute d’une oreille distraite la même rengaine des chaînes d’information en continu sur l’Iran, préférant se nourrir des récits de voyageurs toujours fascinés par l’ancienne Perse. A Ispahan, au lendemain de l’élection présidentielle, il découvre, incrédule, inquiet et enthousiaste, la révolte des Iraniens. –…

Anne et Laurent Champs-Massart - Medersa au Turkménistan

Tracasseries sur la route de la Soie

par Anne & Laurent Champs-Massart

Pour le voyageur, le Turkménistan prend d’abord l’aspect d’une aire de tracasseries en tous genres qui pourraient décourager ceux qui voudraient s’y rendre. Au cours de leur longue route, Anne et Laurent Champs-Massart sont parvenus à dénicher un visa de transit qui les autorisait à traverser cette terre mystérieuse en cinq jours. Une visite guidée…