Né en 1955 en Touraine, j’ai très tôt fréquenté la platitude des cours d’écoles, avant même d’être élève : mon père dirigeait une école de Tours.
Adulte, je continuais à arpenter ces mêmes cours, cette fois dans l’exercice de mon métier d’enseignant.
Eloigné des reliefs et des grands espaces, j’appris à apprécier dès l’enfance la diversité des paysages et de ses habitants dès qu’il me fut possible de les découvrir : les bois les plus proches, les rives de l’Indre, les paysages ligériens, ma première plage normande, mon premier sommet pyrénéen…
Par rapport à nos aînés, les enfants de la guerre que nous étions, entendant les récits de souffrances et emprisonnements, eurent sans doute davantage besoin de fuir tous les enfermements géographiques, culturels et idéologiques… Qu’en sera-t-il des enfants de la crise, qui subissent de nos jours les privations économiques et les barbaries politiques ?
Fuir la proximité et partir sur tous les chemins ; fuir les idées reçues pour exercer notre sens critique ; abattre les ruines inutiles tout en redressant les œuvres ancestrales ; construire le futur, mais savoir aussi regarder en arrière…
C’est dans cet esprit que j’appris aux enfants d’aujourd’hui, lettre par lettre, mot par mot, à déchiffrer la langue et ses codes, et au-delà le monde et ses hommes.
Mais j’appris aussi à combattre, en militant résolu, tous les actes et les hommes qui dégradent le travail, appauvrissent la vie des collègues et amis, ici ou ailleurs.
Ce pacte de vie, je le vis d’une autre façon avec ma compagne, depuis plus de trente ans, ses enfants, nos enfants… ceux d’après…
Aujourd’hui j’apprends encore à marcher, de la Touraine aux Pyrénées, de la Brière jusqu’aux Alpes, en Irlande, en Crête, en Bolivie ou au Népal… Tous les déplacements sont beaux, qu’ils soient verticaux ou horizontaux, seul ou encordé avec les amis du club alpin, en couple ou en groupe, crampons aux pieds sur la glace ou en raquette à neige, pieds nus sur le sable ou dans la boue à vélo…
Qu’il en soit ainsi toujours et encore, que les mots jaillissent des plus belles sources, que chacun trouve l’envie d’assurer son présent, de voir, lutter et avancer… toujours plus loin.

Auteur publié dans ...
Sed quis, sit dolor. mattis sem, dapibus