Je suis née et j’ai grandi en France. Je n’ai pas beaucoup voyagé pendant mon enfance et mon adolescence mais j’ai nourri mon imagination de livres et de films d’aventures. Je passais mon temps à crapahuter au bord des rivières, dans les bois et la montagne proche. Mon rêve était alors d’être globe-trotter, artiste, archéologue ou écrivain.
Ce n’est que bien plus tard, au contact des milieux urbains, que j’ai développé un intérêt particulier pour le béton, les ruines modernes, les souterrains et les espaces vagues. J’y ai trouvé la continuité de mes espaces imaginaires. Comme des jardins secrets où le temps semble s’être arrêté, auquels peu de personnes ont accès.
Je ne me déplace jamais sans un de mes appareils argentiques compact dont je développe moi même les photos. Je continue à m’inspirer de cinéma de science-fiction, de récits d’aventuriers et romans d’anticipation, ainsi que de la culture do it yourself du punk.
Depuis quelques années, je me ballade à travers la France et l’Europe en compagnie de mon inséparable partenaire Julien, à la recherche de nouveaux horizons et de nouveaux territoires à explorer.


Charline Wild et son partenaire Julien ont publié deux carnets de voyage dans la revue Bouts du monde :

massa ut leo. et, eleifend tristique libero at