Cinq aventures extraordinaires dans Bouts du monde

3 mai 2019
Cinq aventures extraordinaires dans Bouts du monde

1. De l’autre côté du monde

Laurent Van Parys a pénétré, il y a 16 ans, la jungle épaisse de l’Irian Jaya, la partie indonésienne de la Nouvelle Guinée, à l’ouest de la grande île. Guide, il avait pour mission de préparer le trek de quelques voyageurs occidentaux en quête d’aventures, mais pas forcément d’imprévus. En compagnie de Papous, qu’il a recrutés à Wamena, il s’est approché de quelques terrae incognitae…

Carnet de voyage de Laurent Van Parys à découvrir dans Bouts du monde n°7

 

2. Un pilote de ligne dans les steppes du Kazakhstan

François Suchel lève souvent la tête quand il pédale, à la recherche d’une trace dans le ciel qui lui indique qu’il est dans la bonne direction. Pour ne pas perdre le nord, il calait la roue de sa bicyclette dans le sillage des avions de ligne qu’il a pilotés tellement souvent entre Canton et Paris. Mais cette fois, il avait décidé de rentrer à vélo, à travers notamment les steppes du Kazakhstan, sur des chemins non balisés.

Carnet de voyage de François Suchel à découvrir dans Bouts du monde n°20

 

3. Chez les coupeurs de tête du Nagaland

Il est préférable de bien s’apprêter et d’observer la coutume pour qui veut rendre visite au roi de Longwa, dans l’Etat indien du Nagaland. Et pour cause, ses ancêtres étaient des coupeurs de têtes. Il subsiste quelques doutes sur la fin de cette tradition ancestrale, que la mondialisation pourrait diluer un jour dans un douteux folklore.

Carnet de voyage de Julie Olagnol à découvrir dans Bouts du monde n°23

 

4. Western tadjik

photo d'Olivier Brouwers l'article Bouts du monde 5

Les photographies d’Olivier Brouwers, au Tadjikistan, laissent imaginer que rien n’a vraiment changé depuis que les Soviétiques ont levé le camp. Les vieilles Ladas du Pamir pourraient servir au tournage de Goodbye Lenine 2 , et les villages du Pamir au décor d’un western spaghetti.

Carnet de voyage d’Olivier Brouwers à découvrir dans Bouts du monde n°5

5. La Russie d’outre-terre

Il faut être un voyageur romantique pour continuer sa route au-delà des rails, jusqu’au fin fond de l’Extrême-Orient russe. Ici, Moscou et la Volga sont si loin que l’on préfère émigrer en Mandchourie ; Vladivostok si froid que l’on a cru qu’il n’y poussait que des goulags. Mais Cédric Gras sait que le soleil y brille jusque tard dans l’hiver et que le fleuve Amour coule entre la Chine et la Russie.

Carnet de voyage de Cédric Gras et Aurélien Mas à découvrir dans Bouts du monde n°25

 

elit. sit odio Praesent at quis non ut libero elit. vel,